PRIMA (Partnership for Research and Innovation in the Mediterranean Area) est un programme de recherche et d’innovation dans la région méditerranéenne, initié par les pays méditerranéens et prend la forme d’une initiative conforme à l'article 185* du Traité de Fonctionnement de l’UE.

Objectif de PRIMA

L'objectif général de PRIMA est de renforcer la coopération dans le domaine de la recherche et de l'innovation dans les pays méditerranéens afin de développer des solutions innovantes permettant de contribuer aux défis de production alimentaire durable et de sécurité en eau.

PRIMA s’inscrit dans le cadre du développement durable et repose sur trois piliers, à savoir :

  • Une gestion durable de l'eau dans les régions méditerranéennes arides et semi-arides ;
  • Un système agricole durable faisant face aux contraintes environnementales méditerranéennes ;
  • Une chaîne alimentaire méditerranéenne pour le développement régional et local.

Principales caractéristiques de PRIMA 

  • Etablir un engagement financier et institutionnel à long terme ;
  • Focaliser sur la R /D, l’innovation et l’adoption de solutions ; 
  • Développer une coopération pérenne sur le même pied d’égalité entre les pays méditerranéens du nord et du sud avec un intérêt mutuel et des avantages partagés ; 
  • Mettre en place des programmes de recherche communs prenant en considération les programmes initiés par chaque pays partenaire ;
  • Assurer une gestion financière commune et intégrée du programme ;
  • Définir une stratégie et un agenda commun pour la recherche et l’innovation ;
  • Développer des relations institutionnelles avec toutes les parties prenantes méditerranéennes (Départements ministériels, entreprises,...).

Engagement financier à PRIMA 

Un montant total de 274,5 M€ a été engagé par 19 pays méditerranéens (Allemagne, Chypre, Croatie, Espagne, France, Grèce, Italie, Luxembourg, Malte, Portugal, Slovénie, Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Maroc, Israël, Tunisie et Turquie) pour financer les actions de recherche initiées dans le cadre de PRIMA et ce, sur une période de 10 ans. Rappelons que la contribution du Maroc s’élève à 20 M€ / 10 ans et que ces financements bénéficieront aux équipes de recherche marocaines.

L’engagement de l’UE à PRIMA s’élève à 220 M€

* l’article 185 stipule que: « dans la mise en œuvre du PCRD, l’UE peut prévoir, en accord avec les Etats membres concernés, une participation à des programmes de recherche et de développement entrepris par plusieurs Etats membres, y compris la participation aux structures crées pour l’exécution de ces programmes».